Nonaire christophanique:         Une christophanie
         pour notre temps
1. Le Christ est le symbole chrétien de toute la réalité.  

[...] Christophanie désigne la révélation du Christ à la conscience humaine et la réflexion critique à son sujet. Elle ne s'écarte pas de la christologie si ce n'est qu'elle souligne :

  • Une réception plus passive de l'impact du Christ [...] en regard d'une recherche plus combative, par la raison humaine, pour son intelligibilité [...].
  • Une réintégration de la figure du Christ dans une vision cosmologique, [...], [...] tende à être une sagesse qui révèle la signification de quelque chose ayant la prétention d'être la Voie, la Vérité et la Vie [...].
  • Une intégration des équivalents homéomorphiques de ce que les chrétiens appellent le Christ afin que la christophanie , [...], englobe toute épiphanie sacrée ou divine et s'engage dans un discernement critique. Elle étudie comment les autres traditions ont interprété la compréhension chrétienne du Christ et les interprétations respectives des équivalents homéomorphiques correspondants. [...].

[...]

La christophanie est le fruit du dialogue avec les autres religions autant qu'une interprétation de sa propre tradition, peut-être en contraste avec le contexte moderne. [...] Les autres religions ne sont pas non plus considérées comme adversaires ou païennes mais sont reconnues dans leur propre compréhension de l'équivalent homéomorphique de la problématique chrétienne du Christ. La visée principale n'est pas de mieux comprendre les autres traditions , moins encore de les convertir ou de les réfuter, mais de mieux et plus profondément entrer dans le mystère du Christ. Le dialogue se fixe pour but de mieux nous comprendre nous-mêmes et d'intégrer, parmi d'autres choses, comment les autres nous interprètent.
[...,] les autres religions du monde - non pas comme les chrétiens les ont interprétées, mais comme elles se définissent elles-mêmes - sont des locii theologici pour la christophanie que nous proposons. [...].

[...]

Ma religion, comme le dit saint Augustin, remonte au début même de l'humanité.

[...].

Extraits de "Une christophanie pour notre temps"
par Raimon Panikkar,
Ed. ACTES SUD, Coll. "Le souffle de l'esprit", Octobre 2001.


 

Christologie est le nom donné à la réflexion théologique axée sur le mystère du Christ. [...,] la christologie des vingt premiers siècles de l'histoire chrétienne a été constituée par l'épanouissement d'une croyance chrétienne dans un contexte de religion juive et de culture grecque [...]La contribution des Amériques s'est restreinte à des affinements modernes, tandis que l'apport de l'Asie, de l'Afrique et de l'Océanie a été nul. [...].

 

Notre christophanie ne peut pas - ou plutôt ne doit pas - ignorer ou abolir la tradition christologique des deux derniers millénaires. [...]

 

La christologie a été, généralement parlant, une réflexion chrétienne qui n'a que rarement pris en compte l'auto-compréhension des autres traditions du monde, à l'exception de sa première période de formation. [...]

2. Le chrétien connaît le Christ dans et par Jésus.
3. L'identité du Christ n'est pas son identification..
4. Les chrétiens n'ont pas le monopole de la connaissance du Christ.
5. La christophanie est le dépassement d'une christologie tribale.
6. Le Christ protologique, historique et eschatologique est une seule et même réalité distendue dans le temps, étendue dans l'espace et intentionnelle en nous.
7. L'incarnation est aussi "inculturation".
8. L'Eglise se considère comme le lieu même où l'Incarnation se produit.
9. La christophanie est la manifestation de l'union mystérieuse des "dimensions" divine, humaine et cosmique de la Réalité.
Glossaire
Bibliographie

| L'expérience de Dieu | Retour au sommaire |