Dom Henri Le Saux...                                                                Swami Abhishiktananda...

passeur entre

         deux rives

Henri Le Saux, O.S.B. ;

  1. Comment... ?
  2. Où ... ?
  3. Pourquoi... ?
  4. Qui... ?
  5. Quelle voie...?
  6. Quand... ?

Comment... ?

Aussitôt devenu moine bénédictin de l'Abbaye de Kergonan il apprend le Tamoul et contacte le Père Montchanin en Inde.

Retour en haut

Où... ?

C'est avec le Père Jules Montchanin qu'il fonde l'ashram du Shantivanam à côté de Tiruchirapali.

Retour en haut

Pourquoi... ?

Il observe que notre être le plus divin n'est pas souvent atteint par la liturgie et il souhaite "collaborer à l'établissement d'une vie monastique chrétienne bénédictine" en Inde mais " J'étais venu en Inde pour Te faire connaître à mes frères hindous, et c'est Toi qui T'es fait connaître à moi ici par leur entremise, sous les traits bouleversants d'Arunachala.".

Retour en haut

Qui... ?

Il devient Swami Abhishikteshvarânanda devenu Abhishiktananda c'est-à-dire "Félicité de l'Oint". Le père Montchanin le présente à Swami Ramana Maharshi six mois après son arrivée. Puis sa rencontre avec Swami Gnânânanda le plonge dans l'expérience de l'advaïta-la non dualité dans le silence d'une grotte d'Arunachala occupée précédemment par un saddhu récemment décédé.

Retour en haut

Quelle voie... ?

Dans le silence Dom Le Saux laisse progressivement psaumes et hymnes chantés et découvre " l'hymne intime du silence, celui qui sous-tend tout chant que chantent les hommes, tout chant que chante la création, l'hymne essentiel que nul chant que profèrent les lèvres n'arrivera à formuler...".

Retour en haut

Quand... ?

Arrivé en Inde le 15 août 1948. De l'Abbaye de Kergonan en 1948 à l'Ashram de Shantivanam...

                                   

 

Retour en haut
| sommaire |

| summary |